L’émergence des châteaux à motte

Si des constructions défensives en bois existent avant le Moyen Âge (oppidums gaulois, tours de guets, etc.), c’est à partir du IX siècle, qu’apparaissent ces lieux de vie et de défense que sont les châteaux à motte. Au XIe et XIIe siècle ce type de construction se diffuse rapidement et plus de 600 ont été recensées sur le territoire de ce qui est aujourd’hui le Maine-et-Loire (49).

Cet essor des mottes castrales s’explique par le faible coût de construction et la rapidité d’exécution. Les matériaux utilisés, le bois et la terre, sont d’origine locale et sont plus faciles à transporter et moins coûteux que la pierre .

Les premiers donjons de pierre, ancêtre des châteaux forts, apparaissent eux vers la fin du Xe siècle. Les châteaux à motte vont cependant continuer d’émailler le territoire (surtout en zone rurale) et vont donc coexister avec ces donjon de pierre durant plusieurs décennies.